5 oct. 2011

Macabre niqab et macchabées






Le mot hébreu מקבה /maqabeh/ « marteau » a servi de surnom aux chefs de la résistance juive face à l’hellénisation forcée de la Judée par Antiochus IV Epiphanes lors du 2ème siècle avant Jésus-Christ. Judas Macchabée qui fut le premier à porter ce surnom avait gravé sur son bouclier l’acronyme MaKaBi tiré du verset biblique מי־כמכה באלם יהוה /mi kamokah bacelim YHVH/ « qui comme toi parmi les dieux, mon Seigneur ? ». C’est ce jeu de mot qui est à l’origine de notre mot français macchabée en rapport avec un livre de la bible qui insiste sur le martyre et la résurrection. Le mot macabre, bien qu’il y ait polémique à son sujet en est certainement un dérivé.
מקבה /maqabeh/ est une altération de l’ancien hébreu /*manqabt/ qui provient de la racine sémitique /*nqb/ « perforer ».

De là est issu l’hébreu נקב /nawqab/ « trouer, perforer » mais aussi l’arabe نقب /naqaba/ « percer », la racine du mot نقاب /niqāb/ niqab, un voile islamique féminin percé de façon à ne laisser apparent que les yeux.
Ecoutez l'émission de Daniel Mermet
Une fatwa contre le niqab

2 commentaires: